31104 – Le Monster Truck à hamburgers

Avec ce set n°31104 « Le Monster Truck à hamburgers », nous pourrons rouler sur des chemins escarpés avec notre tracteur ou notre véhicule tout-terrain, mais aussi déguster des hamburgers à bord du Monster truck (le modèle principal de cette boite).

La fiche technique

🗓  Janvier 2020
🧱  499 pièces (3 sachets numérotés)
⚖️  930 grammes
😐  2 figurines
🛠  1 notice (248 pages)
🖼  3 autocollants

💶 Prix Lego France : 54,99€

Les figurines

Le set

Le tracteur pulling
Le plus petit des modèles de cette boite concerne un sport mécanique avec le tracteur pulling, dont le but est de tracter une remorque avec des poids le plus loin possible.

Le tracteur est rapidement fidèle avec la réalité, car à l’avant nous retrouvons le puissant moteur (probablement un V8 avec ses 8 pistons) et ses deux pots d’échappement.

Le conducteur est très bien protégé dans son poste de pilotage qui dispose d’un arceau de sécurité escamotable.

La remorque à tracter peut s’accrocher au tracteur avec son attache, mais elle ne dispose pas de roues (ce qui n’est pas le cas dans la réalité). Cette dernière, est chargée avec deux gros pneus (de tailles identiques à ceux de l’arrière du tracteur) en guise de poids.

Afin d’être probablement conforme à la réalité, le tracteur ne peut pas tourner, du moins les roues ne sont pas dirigeables. Cela implique que l’engin ne peut rouler qu’en ligne droite et qu’il ne dispose pas vraiment de fonctionnalité, cependant l’esthétique rattrape les défauts.


Le véhicule tout-terrain
La construction du véhicule débute par son châssis auquel on ajoute les parechocs arrière et avant, dont la calandre semble peu renforcée pour du tout-terrain.

Le poste de pilotage est équipé d’un volant, d’un écran tampographié et de deux sièges, tandis qu’à l’arrière nous avons un grand coffre dont il est possible d’ouvrir (ou fermer) sa porte.

Nous rajoutons le capot, le parebrise et les rétroviseurs, puis nous installons des petites marches pour monter dans le véhicule. Cependant, le tout-terrain est tellement haut et imposant, que je doute que nos figurines accèdent facilement à l’intérieur…

Le véhicule est surdimensionné et il ne possède pas de suspensions, ni de direction pour les roues avant. Nous retrouvons tout de même quelques détails comme des points d’attaches ou des jumelles pour observer des animaux lors d’un safari…

Le Monster truck à hamburgers
La construction du modèle principal débute par les accessoires extérieurs avec les chaises pliantes et la table que l’on peut ranger dans le Monster truck. Pour surveiller les clients, nous avons un chien construit en brick built avec une astucieuse utilisation des jumelles pour ses pattes avant. 

Le châssis permet de mettre en œuvre une technique de suspension peu habituelle avec l’utilisation de tube flexible. Afin que les clients accèdent au comptoir du Monster truck, nous avons à disposition un escalier coulissant, mais comme les marches sont lisses et légèrement inclinées il est glissant…

Dans la cuisine ambulante, il faudra surveiller la cuisson du steak posé sur le gril et le pain qui est dans le four. N’oublions pas d’ajouter les tomates, la salade et l’une des nombreuses sauces…

La cabine de pilotage est relativement simple et je doute que l’accès soit simple par ses petites portes. La calandre est bien renforcée avec son pare-buffle et au-dessus du parebrise nous retrouvons l’enseigne du Monster truck « Monster Burgers ».

Le toit qui est amovible possède un hamburger géant afin de ne pas oublier le rôle du Monster truck avec aussi la possibilité de fermer le comptoir. D’ailleurs, nous avons à côté de celui-ci un menu plutôt appétissant qui nous propose un hamburger, des frites et une boisson pour une somme de 5,50 en devise LEGO !

Pour que les cuisiniers accèdent à la cuisine du Monster truck, ils disposent de deux portes qui sont situées au-dessus de la plaque d’immatriculation « Eat or be eaten » (manger ou être mangé).

Le bilan des pièces…

Le bilan

Rien de particulier concernant les figurines, car elles sont correctes et adaptées à ce set.
Le tracteur pulling me semble fidèle à la réalité, tandis que le véhicule tout-terrain est vraiment énorme ! Difficile de trouver une comparaison pour le Monster truck à hamburgers, car je n’en croise jamais ! L’idée est vraiment originale, tout comme les techniques de construction qui sont proposées.
La jouabilité est inexistante pour les modèles secondaires, mais elle est beaucoup plus présente pour le Monster truck avec ses suspensions, ses marches coulissantes et sa cuisine bien équipée !
En conclusion, ce set ne mérite pas d’être un 3-en-1, car les modèles secondaires utilisent à peine la moitié des pièces… Cependant, le Monster truck est tout à fait réussi et permet d’oublier la déception des constructions alternatives.

La minute culture

Le hamburger
Tout commence au XIIe siècle, avec les guerriers mongols qui se sont installés en Europe de l’Est et qui avaient l’habitude de manger des tranches de viande crue.
Puis, à partir du XIVe siècle, des marins ramenés régulièrement au port d’Hambourg (Allemagne) cette viande de bœuf hachée crue. Cela donna l’idée à un boucher de la ville de griller ce steak haché cru et au XVIIIe siècle, le Hamburger Steak (ou steak de Hambourg) était servi partout sur le port.
Vers les années 1880, les Allemands ont importé en Amérique le steak de Hambourg, par le biais des vagues successives d’immigration aux Etats Unis.
Pour l’idée de mettre ce « steak à la hambourgeoise » entre deux tranches de pain, les hypothèses sont nombreuses avec les noms de Louis Lassen, de Charlie Nagreen ou des frères Menches
C’est au cours de l’exposition universelle de Saint Louis (Missouri) en 1904, dont le thème repose sur le culinaire, que le hamburger d’aujourd’hui s’est fait connaitre dans le monde entier grâce à un article du New York Tribune.
Par la suite, les chaines de restauration rapide commencent à vendre des hamburgers dont la première est White Castle (1921), puis Kewpee Hamburgers (1923) et White Tower Hamburger (1926). Tandis que le célèbre McDonald’s a vendu ses premiers hamburgers en 1940 dans son restaurant de San Bernardino (Californie).
Depuis 2018, le hamburger est le produit de fast-food le plus consommé en France devant le jambon-beurre, avec une moyenne de 25 par personne sur l’année.

Sources :
– Club-sandwich.net « L’histoire du hamburger »
– Burger-saint-malo.fr « Histoire burger inventeur »
– Rmc.bfmtv.com « Les français consomment plus de 25 burgers en moyenne en 2019 »

Comment obtenir ce set ?

Quel est votre note pour ce set ?
[Total: 4 Moyenne: 4.5]

Quel est votre véhicule préféré parmi les trois ? Compliquée l’histoire du hamburger n’est-ce pas ?

Pour partager mon article :
Pour marque-pages : Permaliens.
S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Flora
27 avril 2021 17 h 09 min

Je préfère le Monster truck a hamburger ! Il me serais bien pratique pour mon road trip aux USA 😁🍔🍟
Bravo pour la minute culture je ne savais pas que hamburger était les habitants de Hambourg, c’est comme les beignets en Allemagne ce sont les berliner comme les habitants de Berlin.
Très bel revue 😉

Flora
27 avril 2021 22 h 18 min
Répondre à  Legonoblois

On en apprend tout les jours 😉

Thomas
1 mai 2021 13 h 10 min

Merci pour cette review !
Encore un set auquel, je ne me suis pas réellement intéressé. Dommage, mais il est toujours temps ! Les trois montages sont très intéressants, et ta revue me donne un autre avis sur ce LEGO.